Au-delà des montagnes bleues

   Présentation

contrat coaching 300Mon parcours de Coach était initialement orienté dans les domaines du sport, de l'expression corporelle et de la gymnastique. Depuis 1993, pendant de nombreuses années, j'ai enseigné dans le milieu associatif en France, en région P.A.C.A., surtout à travers la gymnastique énergétique chinoise (appelée Qi Gong), le yoga, ainsi que la relaxation et la méditation.

Ma pratique dans ces disciplines me donne un certain regard sur les résultats que l'on peut obtenir pour son propre développement personnel, et surtout, l'utilisation que l'on peut faire de ces outils, dans la vie de tous les jours, face aux besoins, aux necéssités et aux contraintes actuelles.

partenariatAujourd'hui, j'utilise ces techniques, comme support, en fonction des objectifs à atteindre. En effet, nos comportements demandent parfois des ajustements pour tendre vers l'excellence, face aux exigences de la vie (professionnelle ou personnelle). Alors, c'est sur le plan physique, avec le sport (soit en techniques intensives, soit en techniques douces, comme la gymnastique), ou bien, le plan émotionnel qui condense les émotions, avec des techniques d'apaisement et d'harmonie (que ce soit la relaxation, la respiration consciente - comme les Pranayama de la tradition indienne), ou aussi le plan mental, avec la méditation (pleine conscience, vipassana ou autres techniques), que l'on s'oriente pour parfaire ou dynamiser une compétence.

Dans tous les cas, un projet de coaching peut être établi. Il se déroulera, soit collectivement, soit individuellement, de la manière suivante :
- le coach doit être et resté un observateur et un reflet qui évalue les progrès vers le but fixé. Cette observation attentive et bienveillante, engage une relation envers la personne coachée (ou le groupe dans le cas d'un coaching collectif, comme avec les équipes sportives, ou les séances/cours collectifs).
- cette relation sera basée sur la confiance. Elle va être le coeur du projet d'accompagnement.
- en fonction de la motivation de la personne qui souhaite être 'coachée', les outils vont être ajustés suivant les besoins, les opportunité et les étapes dans la progression de cet avancement.

Un processus d'évaluation en parfait accord mutuel - entre coach et coaché(e) - mettra en place un schéma, des techniques spécifiques au coaching, des évaluations dans l'avancement vers le but recherché. Notons, ici, que la notion de 'bien-être' traduit le résultat d'une certaine dynamique, et d'une certaine efficacité dans la démarche proposée. Il peut s'agir d'une finalité en soi, ou d'un état lié aux étapes franchies, progressivement.

panel coaching01

Prenons le cas, de l'arrêt de la consommation de tabac (cf. "Un mois sans tabac" - Novembre 2018), les résultats - mesurables - seront constatés jour après jour, et ce, sans ambiguïté possible... pour peu que d'un côté (la personne coachée), il y ait bien la motivation et l'énergie suffisantes, et de l'autre (le coach), les techniques et outils d'évaluation soient efficaces.

Néanmoins, il est important de connaître les limites du processus.
Le coach, avec toute la bienveillance qu'il a à l'égard de son client, ne pourra pas "faire à la place de" la personne qui le sollicite. En effet, tous les efforts devront être faits par la personnes elle-même. Le coach est un accompagnateur. Comme dans le cas du cyclisme : c'est le coaché qui pédalle (sur route ou en salle), à côté de son coach qui l'encourage et évalue ses performences sportives, et d'endurance, face à l'effort à faire.
De même, comme un co-pilote, qui connait parfaitement la route, il guide celui qui conduit le véhicule (dans ce cas, la conduite, c'est le coaché qui "performe" dans l'épreuve sportive.
Ainsi, un coach est un guide qui a un regard d'ensemble, sur le parcours à réaliser. C'est lui qui prend du recul face à l'effort demandé à son client ; et que celui-ci a souhaité. On pourrait prendre aussi l'exemple du 'sherpa' qui vous accompagne dans l'Himalaya, il vous allège de quelques fardeaux, mais, vous guide aussi sur la route escarpée vers le sommet de votre objectif.

Souvent on utilise aussi, pour désigner un coach, les termes : instructeur, formateur, tuteur, mentor, pilote, et bien sûr, entraineur (sportif).
Il y a un processus pédagogique, et c'est ici, notre réelle proposition.

Pour terminer cette présentation de l'approche du coaching, on dit - en général - que le "coach" a une obligation de moyens (outils et techniques) mis en place pour assurer la finalisation de l'objectif fixé, dans le contrat ; mais, il n'a pas une obligation de résultat.
Egalement, si au cours des rencontres, des échanges, et de l'avancement du parcours sur le chemin vers l'objectif fixé, des difficultés d'ordre médicale, et/ou psychologique, qui n'avaient pas été évoquées initialement, avant la première séance, le coach est dans l'obligation bienveillante d'orienter le coaché vers la personne compétente pour une prise en charge dans les meilleurs délais.

Si vous souhaitez plus de détails sur mon parcours d'enseignant dans les disciplines du Bien-être : cliquez ici.

En complément d'informations, voici une présentation du plus célébre "coaching", qui fait partie de la tradition indienne : Krishna et Arjuna.

Faire le lien vers le site avec l'enregistrement en streaming (voir note 2 - https://fr.wikipedia.org/wiki/Coaching) :
- Pour vivre heureux, vivons coaché : https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-10-juin-2018